L'Épistolaire

correspondances

La Réussite

Réussir, qui se traduit en anglais par succeed, et auquel on associe le mot succès, tient son origine directement du mot CÉDER! Effectivement, ceci est particulièrement intéressant dans l’histoire des réussites et de «ce qui cède». Parce qu’il y a aussi le mot décéder qui découle de la même racine. Pas seulement ça, mais aussi excéder, concéder, succéder, procéder, précéder, cesser et ainsi de suite. Or, l’origine de ce mot est pour le moins inattendue: c’est en fait que le sens de «céder», en latin cedo, signifie aussi «se retirer». Donc, il implique un mouvement. Ainsi, accedo en latin signifie d’abord «s’approcher»; decedo, «s’en aller». De la même manière, praecedo était «marcher en avant». Ainsi, successus était plutôt un «dénouement», comme lorsque le «nœud cède».

***

cedere a donc aussi un sens d’«aller», comme «les affaires vont bien», et par extension, «réussissent». La réussite est dans l’abandon. Pour ce qui est de réussite en tant que tel, ce mot est emprunté à l’italien riuscire, à l’oigine étymologique non moins intéressante. Parce que uscire signifie «sortir», riuscire est donc la deuxième sortie. C’est employé dans le sens de l’«aboutissement» d’un chemin, pourvu qu’il y ait une ouverture. Donc, riuscire se produit lorsque, par exemple, une rue commence à un embranchement donné et finit, ouvre sur la mer. On en est «ressorti»; on a «réussi».

 

Sortie à gauche dans le système européen universel des signes.

Autre fait intéressant, la réussite scandinave est plutôt axée sur la chance, puisque les mots suédois, norvégiens & danois pour «réussir» sont lyckas et lykkes comme le «chance» anglais de luck. Intéressant de constater la ressemblance au mot français «lucarne», qui dérive de la racine celtique LUC-, signifiant «brillant», dans le sens «qui laisse passer la lumière», donc, ultimement, «ouverture». La racine germanique, elle se tourne plus vers la «solitidé», dans son gelingen, prenant ses origines dans «faire des liens», comme le tekst islandais qui dérive du norrois tengsl, «lien solidifié pour rendre immobile».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :