L'Épistolaire

correspondances

La peur

[peur pavor fright (fight pek fekhtanan pluck) fear fahr (per por) angst frykt BEB-  trembler(feb, fibre, fièbre) CRIT- craindre(chagrin) hræða rädsla]

La peur a une drôle d’histoire parmi les mots germaniques. Entre effroi et crainte, elle se décline en plusieurs niveaux, qui ont chacun leurs différentes ramifications.

fright («effroi») aurait un lien avec fight, «bataille». fight serait un mot dévié du proto-germanique fekhtanan, signifiant «extirper avec force» (comme il peut aussi signifier «petit coup précis» ou « poke », mot anglais qui se traduit très mal en français. Ce mot a par la suite évolué en pluck et pek, ce qui donne, par exemple, peke ut en norvégien pour «pointer, faire remarquer». fright a aussi donné en norvégien frykt, tout aussi lié à Furcht (voir plus loin).

schéma décrivant les causes d'un tremblement de terre

fear («peur»), par contre, provient plus du concept de danger. On retrouve dans le vieux norrois un far, qui signifie détresse/mal. Lié à l’allemand Furcht, «peur», il ne semble pas avoir de lien avec un mot pourtant très proche, soit le fahren allemand ou encore le fare anglais, voyage. fear pourrait aussi avoir un lien éloigné avec le latin per(iculum), «danger». Cependant, il est à noter que le mot fare a un lien direct avec per ou por, qui sont des prépositions latines impliquant un «passage» et qui dérivent de l’Indo-européen.

La peur en allemand, Angst, vient du latin anxietas («anxiété»), d’où angor, «émotion forte, tristesse, étouffement», dérive aussi. L’anglais anger, «colère», provient donc de là.

En suédois, rädsla provient du vieux norrois hræða, les deux étant étroitement liés au concept d’«effrayer».

Pour finir, l’effroi français semble avoir un lien avec fright, mais il dériverait plutôt du mot effrayer, qui lui provient de frayeur, qui provient du latin fragor, «ce qui produit un vacarme». La peur, quant à elle, est une émotion qui saisit, dérivant directement du latin pavor, signifiant la même chose.  Les racines celtiques BEB- et CRIT- décrivent l’état de ce qui tremble, d’où des mots comme fièvre, fibre & craindre, chagrin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :