L'Épistolaire

correspondances

Archives de Tag: lumière

L’Ombre

L’ombre est ce qui résulte d’une interception dans le voyage de la lumière d’un point à un autre. Elle est, en ce sens, omniprésente, puisque la matière est omniprésente, comme la lumière elle-même. Or, elle est aussi inévitablement liée au concept de lumière par le fait qu’elle est ni plus ni moins qu’une absence de lumière. C’est-à-dire qu’elle n’existerait pas si la lumière n’existait pas. L’ombre est un concept qui a été défini par l’humain parce qu’il y voyait un contraire: s’il n’y a pas lumière, il y a inévitablement obscurité. Lire la suite

Publicités

L’or

«Je suis la Lumière du monde», disait Jésus, selon la Bible. En se définissant ainsi, il s’imposait comme le nouvel Apollon, non seulement beauté divine, mais encore messager des cieux, ayant la faculté du message et le don de création. Lire la suite

La lune

lune , du latin luna, provenant de luxna, (lux «lumière» + na). En grec, mene «lune» a fini par donner mensis en latin, pour «mois», puisque l’Occident se base sur le calendrier lunaire. De la même racine proviennent des dérivés germaniques tels que moon, mund, måne, &c. Lire la suite

Le soleil

Le Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier & Alain Gheerbrant en dit :

Le symbolisme du soleil est aussi multivalent que la réalité solaire est riche de contradictions. S’il n’est pas un dieu lui-même, le soleil est chez beaucoup de peuples une manifestation de la divinité (épiphanie ouranienne). Il peut être conçu comme fils du Dieu suprême et frère de l’arc-en-ciel. Il est l’œil du Dieu suprême, pour les pygmées Semong, les Fuégiens et les Boschimans. En Australie, il est regardé comme fils du Créateur et figure divine favorable à l’homme… Les Samoyèdes voient dans le soleil et la lune les yeux de Num (= Ciel): le soleil est l’œil bon, la lune l’œil mauvais. Le soleil est aussi considéré comme fécondateur. Mais il peut également brûler et tuer. […] Lire la suite

L’ouverture

RÉCAPITULATIF

Ce qui laisse passer la lumière, c’est l’ouverture :

Mot qui découle du latin opertura (pour apertura), de a(b) + perio, perio signifiant «passer à travers». Aperio, «rendre accessible en enlevant ce qui intercepte l’entrée ou la sortie». Lire la suite

La lumière

« There’s a crack in everything, that’s how the light gets in » Lire la suite

Le destin

DESTIN:

du latin destino, stino, «fixer» (comme dans obstiner), même racine que staurare, comme dans instaurare, instaurer. D’où l’idée du «destiné à» et «destination» qui sont, somme toute, des concepts relativement fixés. Lire la suite